La gestion des bourgeons ou gourmands

Semis, culture, traitements, vos problèmes de culture.

Modérateur : Espiets

Avatar du membre
aflo59
Messages : 13559
Enregistré le : 12 juin 2007 20:47
Localisation : région Lilloise (Willems)

La gestion des bourgeons ou gourmands

Messagepar aflo59 » 25 juin 2008 23:30

La gestion des bourgeons ou gourmands.

Ou, pourquoi et comment tailler les tomates

dimanche 8 juillet 2007, par Espiets

Terminologie
Ce que l’on appelle couramment "gourmand" lors de la taille s’appelle "Bourgeon axilliaire".
Un gourmand est un rejet qui pousse à partir des racines ou du porte-greffe
Exemple de gourmand qui rejette à partir d’un porte-greffe :

Image

Un bourgeon axillaire est une pousse qui se développé à l’aisselle d’une feuille, à 45° entre la feuille et la tige.

Image

Un bourgeon de tête est celui qui se développe en bout de tige, à l’apex.

Image

Pourquoi tailler?

Pour deux raisons :
Diriger l’énergie de la plante vers une quantité de végétation limitée afin d’obtenir des fruits de plus grosse taille et plus goûteux .
Dans le but de guider la plante afin qu’elle occupe l’espace que nous pouvons lui allouer .

La taille classique

Dans la taille classique, celle à une tige, on élimine tout simplement tous les bourgeons axillaires, pour laisser seulement le bourgeon de tête.

Plusieurs raisons vont nous faire garder des bourgeons axillaires.

1 – Dans le système de taille dite algérienne en cordon vertical :
Tous les 2 bouquets, laisser pousser le bourgeon axillaire au dessous du deuxième bouquet et couper le bourgeon de tête. Dans ce cas, la sève ayant toujours tendance à monter va se reporter sur le bouquet plutôt que sur le bourgeon et nous allons avoir une maturation des fruits hâtée.

Le bourgeon axillaire poussera ensuite pour donner 2 bouquets et ainsi de suite.

Image

2 – Dans le cas de taille à plusieurs têtes.

Laisser se développer le nombre de bourgeons souhaités, puis couper celui de tête.

Image

3 – Il arrive que le bourgeon axillaire soit plus beau que le bourgeon terminal, il est donc préférable de le choisir :

Image

Image

4 – Lorsqu’un plan étêté accidentellement, soit « borgne », c’est alors une chance d’avoir un bourgeon axillaire à laisser pousser.
Un plant borgne est un plant qui n’a pas de bourgeon viable à l’apex

Image

5 – Un plan chétif peut présenter à la base un beau bourgeon qu’on aura tout intérêt à laisser pousser.

Image

6 - Dans le cas d’une feuille abîmée ou malade, laisser pousser le bourgeon à la base et l’étêter ensuite après la première
feuille



Image


Le bonheur n'est jamais offert, Il se gagne, il se goûte,
Et c'est autour d'une table qu'il se partage.

Retourner vers « Techniques de culture de la tomate »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 18 invités